Le printemps arabe a-t-il été un vrai printemps pour les femmes en Syrie?

Autores

  • Afraa Ismael Université de Tichrine

Resumo

Voilà maintenant neuf ans que les femmes arabes prennent une part active dans les soulèvements populaires dits « Printemps Arabe ». Au-delà d’une lutte pour se voir reconnaitre les droits fondamentaux d’une société démocratique, tels que liberté d’expression, de mouvement, l’égalité hommes-femmes, la protection sociale, c’est un combat pour la fin d’une citoyenneté de second ordre, dans laquelle elles subissent une marginalisation et une injustice devenues difficilement supportables. Cette lutte est d’autant plus vive que les femmes arabes n’ont rien gagné à l’indépendance de leurs pays respectifs malgré leur participation aux mouvements indépendantistes. Cette étude
cherche à savoir si les femmes syriennes qui dénonçaient avec les hommes les dirigeants en place pour la conquête de la démocratie et par ce biais l’acquisition des grandes libertés publiques et la fin d’une société patriarcale, ont vu leurs espoirs se concrétiser ou si tout au contraire, la direction prise ne conduit plus
à un « Printemps Arabe » mais à un Automne ou un Hiver Arabe.

Biografia do Autor

Afraa Ismael, Université de Tichrine

Doctorat en philosophie de l’Université Bordeaux 3 (2013). Maître des conférences à la faculté de Lettres et Sciences Humaines, Département de Philosophie, Université de Tichrine, Lattaquié, Syrie.

Downloads

Publicado

17/12/2020